Vous êtes ici : Accueil » Vivre sur le territoire » Actualités » Enfance-Jeunesse – Nouvelles consignes Vacances

Enfance-Jeunesse – Nouvelles consignes Vacances

(mise à jour 28 avril – 13h30)

Suite aux annonces du Président de la République en date du 31 mars 2021, le Service Enfance-Jeunesse réorganise l’ouverture des structures communautaires dans le respect des dernières consignes gouvernementales

Un service minimum est réservé aux personnels prioritaires* uniquement comme lors du 1er confinement :

  • 4 accueils périscolaires réquisitionnées sur le territoire : Bourg Achard, Bourgtheroulde, Bosroumois et Thuit de l’Oison ;  accueil périscolaire assuré sur ces sites la semaine prochaine (du 6 au 9 avril 2021)
  • 3 Accueils de loisirs ouverts : Bourg Achard, Bourgtheroulde et Thuit de l’Oison mercredi 07 avril
  • 1 crèche ouverte : Bourg Achard
  • Vacances du 12 au 23 avril 2021 : Ouverture pour les enfants des personnels prioritaires uniquement sur les sites de Grand-Bourgtheroulde, Saint Ouen de Thouberville et Thuit de l’Oison.
    Accueil des enfants de 3 ans à 14 ans. Pas de restauration assurée le midi ; les familles doivent fournir le panier repas et le goûter. Pas de réservation en ligne ; inscriptions directement auprès
    des responsables de structures :
    Grand-Bourgtheroulde – Eloïse Courteau 02 35 87 35 49 / 06 07 14 25 77 alshbourgtheroulde@roumoiseine.fr
    Saint Ouen de Thouberville – Emilie Lebarbier 02 32 20 56 97 / 06 37 05 72 66
    alshsaintouenthouberville@roumoiseine.fr
    Thuit de l’Oison – Pauline Duchaussoy 06 21 79 92 43
    alshthuitdeloison@roumoiseine.fr

 
* Les familles concernées doivent se rapprocher des écoles réquisitionnées, l’accueil périscolaire leur sera automatiquement ouvert si nécessaire.

Pour les inscriptions des vacances qui commencent le 12 avril, les inscriptions faites par la famille avant l’annonce du confinement pour les mercredis et vacances de Printemps sont automatiquement annulées par le service Enfance Jeunesse.

* La liste des personnels dits « prioritaires » :

Voici les professions concernées :

  • Les personnels des établissements de santé ;
  • Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs, kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes ;
  • Les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers), ainsi que
    les préparateurs en pharmacie et les ambulanciers ;
  • Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de
    l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;
  • Les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ;
    services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits
    halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;
  • Les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements
    associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à
    domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;
  • Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les
    professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil ;
  • Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire)
  • Les personnels vétérinaires
  • Les personnels des sites de production de vaccins et intrants critiques
  • Les travailleurs sociaux du secteur accueil-hébergement-insertion
  • Les personnels de la protection judiciaire de la jeunesse
  • Les personnels des CROUS affectés à la restauration
  • Les personnels de la SNCF
  • Les militaires engagés dans l’opération sentinelle, les douaniers

Sur présentation d’un justificatif
Les parents qui peuvent bénéficier de ce dispositif devront présenter un justificatif attestant de l’appartenance à une catégorie prioritaire (carte professionnelle, attestation de l’employeur…) et d’une attestation sur l’honneur de l’absence de toute solution de garde.
 
 

Article publié le jeudi 8 avril 2021