Vous êtes ici : Accueil » Vivre sur le territoire » Actualités » Les marraines et parrains de Rouen 2028

Les marraines et parrains de Rouen 2028

Thomas Pesquet est le nouveau parrain de la candidature Rouen Seine Normande 2028 au titre de Capitale européenne de la culture 🚀
Plus d’infos : https://rouen2028.eu/thomas-pesquet-parrain-de-la…/

© Rouen Seine normande 2028

Qui sont les autres parrains de la candidature ?

 

© Rouen Seine normande 2028

Le dossier de candidature est déposé

Rouen Seine Normande 2028 a déposé son dossier de candidature au titre de Capitale européenne de la culture.

Le 2 janvier 2023, l’ensemble des villes françaises candidates au titre de Capitale européenne de la culture devaient déposer leur dossier au Ministère de la Culture. C’est le cas de Rouen, à l’issue d’un travail de trois ans de préparation.

Rouen 2028 : Capitale européenne de la culture, mais pourquoi ?

Devenir Capitale européenne de la culture, c’est vivre pendant toute une année des expériences inédites, innovantes, des festivals, des rencontres avec ses voisins d’en face et ses voisins européens, parcourir des expositions, des sentiers inconnus, participer à la création d’œuvres, ou redécouvrir la Seine, c’est partager et apprendre, se retrouver autour d’un plat ou d’un atelier, faire la fête avec ses amis, ses enfants…

Et cela ne dure pas seulement une année ; l’effet se prolonge bien au-delà puisqu’une Capitale européenne de la culture, c’est aussi la mise en place de projets qui transforment le territoire et son image pour des décennies. À l’image de quatre villes françaises qui ont déjà obtenu le titre : Paris en 1989, Avignon en 2000, Lille en 2004 et Marseille en 2013.

En 2028, une ville française aura de nouveau l’opportunité de devenir Capitale européenne de la culture, aux côtés d’une ville tchèque et d’une ville issue d’un pays candidat à l’entrée dans l’Union européenne, la Macédoine du Nord.

Comment ça se passe ?

2028, ça peut sembler loin, mais tout se joue maintenant ! La candidature a été annoncée dès 2018. Ensuite, l’Association Rouen Normandie 2028 a été créée pour porter le projet et le travail a commencé. D’abord pour définir le territoire de candidature. Rouen s’associe à toute la vallée de Seine normande, de Vernon-Giverny jusqu’au Havre et Honfleur ! La candidature porte donc le nom de Rouen Seine Normande 2028. C’est un territoire cohérent et riche de ses contrastes et de ses complexités. Les sites abandonnés peuvent devenir des pépites, les quartiers déshérités, des trésors, les rues isolées des pôles de projets, les quais esseulés des portes d’embarquement artistiques…

Depuis 2019, des rencontres et des échanges avec les habitants, les secteurs associatifs, culturels, artistiques, économiques, ont permis de construire le dossier de candidature, aussi appelé BidBook, qui est à rendre début décembre 2022 à l’Union européenne.

Début 2023 ; 3 à 5 villes françaises seront présélectionnées et recevront alors la visite d’un jury européen… Huit autres villes se sont déclarées candidates au titre.

La ville remportant le label de Capitale européenne de la culture sera désignée début 2024. Entre 2024 et 2028, une phase de mobilisation et de production des projets prendra vie, pour préparer l’année événement 2028 et penser à ses répercussions jusqu’en 2038… 2050…

Pour que Rouen gagne, l’envie Capitale doit se propager : comme ses nombreuses marraines et parrains, devenez les supporters de la candidature et parlez-en autour de vous !

La candidature de Rouen et de la vallée de Seine normande porte un message de réconciliation entre l’humain, la nature et la science car la culture a un rôle majeur à jouer pour appréhender et accompagner les bouleversements actuels.

Retrouvez tous les détails via ce lien

 


Vincent Martin, Président de la Communauté de Communes Roumois Seine était accompagné de ses vice-présidents, Sylvain Bonenfant et Gwendoline Presles pour accueillir Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen, Président de la Métropole Rouen Normandie, et une partie de l’équipe de Rouen Seine Normande 2028. Les échanges ont donné l’occasion de détailler ce que le Roumois apporte à la candidature au label Capitale européenne de la culture.

La visite au sein de la Communauté de Communes Roumois Seine, en aval de Rouen, a permis de faire le point sur les atouts de notre territoire pour la candidature à Capitale européenne de la culture 2028.

Gwendoline Presles, 1ère Vice-présidente Roumois Seine; Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen et Président de la Métropole Rouen Normandie; Vincent Martin, Président Roumois Seine et Sylvain Bonenfant, 5ème Vice-président. @Rouen2028

La visite a commencé au Panorama de Barneville sur Seine offrant l’une des plus belles vues de la vallée de la Seine normande. Une réunion de travail a permis de détailler les principaux points d’intérêts du territoire, de la Route des Chaumières au marais Vernier en passant notamment par la Maison de la Terre, le Moulin Amour, ou encore le Château de Tilly.

La visite du Château de la Mésangère a mis l’accent sur un lieu d’une grâce qui a séduit Jean de La Fontaine et que ses actuels propriétaires sont entrain de rénover totalement. Dans le parc, des sculptures disputent le regard avec des tilleuls tricentenaires du jardin dessiné par Lenôtre.

@Roumois Seine

Cette visite territoriale a permis de mesurer avec les élu(e)s et équipes du Roumois, l’adéquation entre les politiques publiques portées par chacun d’entre eux et les grandes thématiques portées par la candidature : une candidature de la Vallée de Seine Normande, tournée vers les générations futures et qui met en exergue la notion de savoirs partagés.

Il a aussi s’agit d’identifier les singularités (géographiques, historiques, patrimoniales) et attentes de chaque territoire, définir les « quais d’embarquement » du projet, véritables points d’entrée dans la Capitale (dans une logique d’intermodalité et de développement des infrastructures de mobilités douces), repérer et impliquer les forces vives (acteurs institutionnels et économiques, milieu associatif de la culture ou du champ social, habitants), référencer les projets structurants qui viendront nourrir la candidature et contribuer à la construction collective du projet.

Ces rencontres viennent nourrir le dossier de candidature qui sera remis à la fin de l’année 2022 au jury européen, désigné pour départager les villes françaises en lice pour 2028. Les visites ont commencé en janvier 2022 et se termineront en juillet.

Source : https://rouen2028.eu/fr/actualites/visite-territoriale-en-roumois

Article publié le mardi 10 janvier 2023