Accueil » Vivre sur le territoire » Actualités » 19 novembre : Journée des Assistants Maternels
Taille du texteAugmenter la taille du texteRevenir à la taille du texte par défautRéduire la taille du texte

19 novembre : Journée des Assistants Maternels

A l’occasion de la Journée Mondiale des Assistants Maternels Jeudi 19 novembre, faisons un tour d’horizon des Relais Assistants Maternels présents sur le territoire Roumois Seine et donnons la parole à l’une des assistantes maternelles qui nous parle de son métier.

 

3 Relais Assistants Maternels localisés à :

Consultez le Guide Petite Enfance ici

 

 

Quelles sont les missions d’un RAM ?

  • Informer les parents des modes de garde existants
  • Informer sur le droit du travail
  • Informer les futurs professionnels sur les métiers de la petite enfance
  • Proposer des ateliers d’éveil
  • Contribuer à la professionnalisation des assistants maternels
  • Permettre des rencontres parents/enfants/assistants maternels (temps collectifs, réunions à thèmes…)

Les assistants maternels accueillent des enfants à leur domicile. Cela amène parfois un sentiment de solitude et d’isolement professionnel. Le RAM apporte donc un lieu de rencontre et d’échange (pratiques, expériences, situations vécues, problèmes rencontrés, solutions possibles).

 

Comment devenir assistant maternel ?

Conditionné par l’obtention d’un agrément, le métier requiert des compétences indispensables. Plus qu’une profession, c’est une vocation.

 

Conditions et qualités requises

  • Être en capacité de garantir la sécurité, la santé, l’épanouissement des enfants
  • Faire preuve de disponibilité, d’organisation, d’aptitude à la communication
  • Savoir gérer les soins quotidiens : hygiène, sommeil, alimentation
  • Maîtriser le français oral
  • Ne pas avoir de mention sur le casier judiciaire incompatible avec l’accueil de mineurs

 

Quel agrément ?

Pour exercer, l’assistant maternel doit obligatoirement obtenir l’agrément du Conseil Départemental et avoir validé la 1ère partie de formation obligatoire. La PMI (Protection Maternelle Infantile) vérifie que les conditions d’accueil sont réunies. L’agrément est délivré pour 5 à 10 ans, détermine le nombre d’enfants que l’assistant maternel peut accueillir ainsi que les tranches d’âges.

 

 

Quelles sont les démarches ?

  1. Réunion : assister à une réunion d’information au cours de laquelle un dossier de demande d’agrément vous sera remis
  2. Dossier : compléter le dossier et le renvoyer en lettre recommandée avec accusée de réception au Département
  3. Formation : valider la 1ère partie de formation obligatoire (80h). Sera complétée par d’autres formations dans les 3 ans suivant le premier accueil

 

Vous souhaitez participer à une réunion d’information préalable à l’agrément

  • Territoire Sud Évreux : 02 32 37 31 14
  • Territoire Est Vernon : 02 32 09 46 52
  • Territoire Ouest Bernay : 02 32 41 11 57

 

 

Témoignage de Morgane Vallée, assistante maternelle aux Monts du Roumois (Berville)

” J’accueille 5 enfants à mon domicile alternativement : 3 de 2 ans et 2 de 1 an. Durant 15 ans, j’ai été animatrice pour enfants au sein d’une communauté de communes. En 2017, après plusieurs changements dans ma vie, j’ai décidé de changer ma façon de travailler pour être plus disponible pour ma famille tout en continuant d’exercer le métier que j’aime. Je suis maman de 3 enfants et les deux premiers, je ne les ai pas vus grandir. J’ai demandé une disponibilité et passé la formation pour devenir assistante maternelle. Aujourd’hui, j’exerce le métier que j’aime tout en étant plus présente pour ma famille.

Pour moi, le rôle de l’assistante maternelle est important car il offre un cadre familial aux enfants accueillis tout en assurant le quotidien et leur apprentissage au travers de différentes activités manuelles ou culturelles. L’assistante maternelle aide les parents à faire grandir leurs enfants quand ils ne peuvent pas être présents à leurs côtés. Je pense qu’il est important de se former au quotidien car les choses évoluent en permanence.

Depuis 2 ans et demi que j’exerce à la maison, je n’ai rencontré aucun souci avec les parents employeurs ni avec les enfants. Les parents sont toujours partants pour tout ce que je propose et ils sont très à l’écoute. Ils sont très contents que je participe aux activités proposées par le RAM car cela permet aux enfants de rencontrer d’autres enfants et adultes et de les préparer pour l’entrée à l’école. Ça leur permet aussi de participer à des activités que l’on ne fait pas forcément à la maison. Pour nous, le RAM nous permet d’échanger sur des problématiques rencontrées avec des personnes compétentes et de se sentir entourés et accompagnés dans l’exercice de notre métier.

Pour résumer tout ça, je suis heureuse et épanouie dans mon métier ! “

Article publié le jeudi 19 novembre 2020